Le Blog

Bienvenue sur le blog Aqua Store. Chaque mois, découvrez les dernières nouveautés, toutes les offres et les bons plans. De nombreux conseils et reportages sont mis à votre disposition pour vous aider dans la réalisation de vos aquariums ou bassins d extérieurs. N hésitez pas à réagir à nos articles.

Créer son bassin de jardin 18/06/15

1ère partie.

 

Un beau jardin, c’est bien… un beau jardin agrémenté d’un bassin, c’est bien mieux ! Relaxant, esthétique, pédagogique, le bassin multiplie les bienfaits. Petit tour d’horizon pour s’initier à la « bassinophilie » et se laisser tenter !

 

1-     Construire son projet : un bassin de quel volume, à quel emplacement?

 

Ca y est, c’est décidé, vous sautez le pas et vous allez vous offrir le bassin de vos rêves. Cela fait longtemps que l’idée vous trotte dans la tête : le bassin bien pensé, agencé avec goût et soigneusement entretenu, c’est un petit joyau, le Graal du paysagiste ! Cependant, écosystème complet, le bassin de jardin ne s’improvise pas.

 

Une zone lumineuse

 

L’emplacement idéal est une zone à la fois lumineuse mais abritée à certaines heures de la journée : trop de soleil peut avoir des conséquences néfastes sur la température de l’eau, la prolifération d’algues et le taux d’oxygène.

 

Cependant, il y a ombre et ombre : le bassin ne doit pas être trop prêt d’arbres au feuillage caduc (trop de feuilles dans le bassin créent de la pollution en pourrissant) ni de conifères ou résineux (dont les aiguilles contiennent des résines toxiques pour les animaux aquatiques). Idéalement, le bassin sera donc ombragé par la proximité d’un mur, d’une palissade, d’une cabane de jardin, par un ponton, une haie de bambous (à une certaine distance)…

 

Le volume dépendra bien sûr de la place allouée au bassin dans votre jardin, mais aussi de la population de poissons que vous souhaitez y maintenir (cf. le point sur les poissons).

Notons que plus le bassin est grand, plus il bénéficie de l’inertie des paramètres (les changements de paramètres, comme une pollution par exemple, mettent plus de temps à s’accomplir).

 

La profondeur du bassin a son importance : on recommande une profondeur minimum de 60cm pour les plantes et les petites espèces de poisson, et de 80cm ou idéalement un mètre pour les grandes espèces. Plus le bassin est profond et grand, plus l’inertie thermique est importante : au fond, l’eau reste fraiche en été, et la couche de gel ne prend pas trop de place en hiver. 


Un bassin bien pensé est un bassin en bonne santé 

2-     Une eau de qualité toute l’année

 

La bonne qualité de l’eau passe avant tout par un juste dimensionnement du filtre. Elément indispensable du bassin  quel que soit sa taille, il permet de nettoyer l’eau de ses polluants  par deux moyens connexes:

Filtre de bassin BioPress

-        une action mécanique de rétention des particules lorsque l’eau passe au travers de substrats de filtration

-        une action chimique (le cycle de l’azote : cf. article du blog) par l’action des bactéries qu’il contient.

 

Ces filtres complets, comportant différents compartiments, se posent à côté du bassin. Ils sont très silencieux, et peuvent être posés dans une petite fosse ou soustraits à la vue dans une cache spécialement conçue, pour que l’ensemble du panorama autour du bassin demeure naturel et esthétique. 

Ils doivent cependant être faciles d’accès car il faut les entretenir régulièrement en rinçant et/ou changeant les masses de filtration.

 

Surveiller les paramètres de l’eau

 

Certains paramètres de l’eau sont à surveiller, et donc à tester régulièrement.

 

Le pH

 

En premier lieu, le pH (Potentiel Hydrogène) doit rester entre 6,5 et 8,5 ; c’est une valeur large, mais elle dépend de l’eau de votre localité, du taux d’oxygène dissous, de divers facteurs environnementaux.

Ce n’est pas tant la valeur de base qui est importante que sa stabilité. Attention, il n’est pas anormal de trouver de légères différences de pH (+/- 0.5 en général) à certains moments de la journée, c’est même tout à fait naturel !

Le pH est plus acide la nuit, car la photosynthèse s’inverse, les plantes libèrent du CO² et captent l’oxygène, tandis qu’en journée, elles libèrent de l’oxygène (et captent du CO²), ce qui fait monter le pH. Pour une meilleure fiabilité du test, on vous recommande donc de tester votre eau toujours à peu près au même moment de la journée, et de préférence à mi-journée.

 

Si le pH baisse (acidification) lors de différentes mesures (à la même heure), c’est le signe d’une pollution de l’eau, d’une surpopulation, d’un excès dans les distributions de nourriture, d’un filtre encrassé ou sous-dimensionné, d’un tapis de feuilles mortes qui pourrit au fond du bassin : il suffit de remédier à ses causes pour revenir à des valeurs plus adéquates.Test d'eau pour bassin

 

Un pH peut être naturellement haut : c’est le signe d’une dureté carbonatée importante (eau calcaire). Si les espèces de poissons que vous maintenez n’apprécient pas les pH hauts, il conviendra alors de mélanger l’eau de conduite avec de l’eau de pluie pour obtenir le pH le plus adéquat.

 

La dureté carbonatée

 

La dureté carbonatée de l’eau est aussi à surveiller. Le test mesure la quantité de carbonates présents dans l’eau. Ceux-ci ont le pouvoir d’absorber une certaine quantité d’acide ou de base, et sont donc responsables de ce que l’on appelle le pouvoir tampon, qui est un élément primordial dans l’équilibre de l’écosystème, car il stabilise le pH, refrène ses variations brutales.

Des amplitudes trop fortes ou trop rapides sont mortelles pour les animaux et les végétaux. La valeur minimale est de 5°All, en deçà de laquelle les animaux sont en danger. Les valeurs moyennes vont de 7 à 12°All.

 

La dureté totale

 

On mesure parfois la dureté totale (GH) de l’eau, c’est à dire le taux de sels minéraux (calcium, magnésium, carbonates et bicarbonates) présent dans l’eau. C’est moins vital que la dureté carbonatée, mais une eau dure (sans excès) est bénéfique aux poissons, favorisant leur équilibre osmotique et renforçant leur coloration.

Eau douce = 4-9°All / Eau de ville moyennement dure = 9-14°All / Eau dure = 15-20°All. Au delà, l’eau est très dure ; ne pas dépasser 20°All (risque de calculs rénaux).

 

Nitrates et Phosphates

 

Nitrates et phosphates sont à surveiller en cas de suspicion de pollution chronique : ils ne sont pas toxiques pour les poissons, mais permettent aux algues de proliférer en les nourrissant, autant les maintenir dans les taux les plus bas possibles.

Tester l'eau de son bassin régulièrement est un gage de conserver un bassin sain

 

Nitrites et Ammoniaque

 

Les taux de nitrites et d’ammoniaque doivent être testés dans l’urgence en cas de mortalité subite : si des taux anormaux sont détectés (rappelons que ces paramètres doivent se tenir à 0), il faut immédiatement trouver et éliminer la source de pollution (animal mort qui se décompose…), et procéder à un changement partiel mais important de l’eau, afin de faire tomber ces taux à des minima indétectables.

 

Aqua store vous propose des kits de tests fiables, du kit comprenant le strict minimum comme le JBL Pondcheck jusqu’aux tests complets multiparamètres (valisette JBLTestlab  Koi) pour les plus exigeants d’entre nous !

 

Taux d’oxygène


Un bassin aéré en bonne santé

 

Enfin les hautes températures, la pollution ou la prolifération d’algues peuvent aussi mener à la raréfaction de l’oxygène dissous. Le taux d’oxygène est assez délicat à tester, mais certains signes ne trompent pas : les poissons « pipent » en surface pour essayer de mieux capter l’oxygène, l’eau est trouble. Il faut alors impérativement mieux oxygéner l’eau, par l’installation par exemple d’une cascade, d’un jet d’eau ou d’une fontaine, qui vont favoriser les échanges de surface, ou en injectant de l’oxygène en bulles par le biais d’une pompe à air. La mise en place d’un plus gros filtre peut aussi être une option intéressante, car avec un débit d’eau accru, il permet un meilleur brassage de l’ensemble de l’eau du bassin, sans zone morte.

Pompe à air pour bassin

 

Les kits d’aération par pompe à air sont aussi utiles en hiver, car ils évitent le gel en surface du bassin, ou au moins, selon la région, permettent de laisser quelques trous d’air dans la couche gelée.

 

 

3-     Les accessoires indispensables

 

Le thermomètre est un indispensable : une montée de température incontrôlée peut mener à la perte de tous les animaux du bassin, car elle entraine une désoxygénation importante de l’eau, avec pour conséquence la mort par asphyxie.

 

Le filtre ultraviolet (UV) est un autre élément technique d’importance : il permet de purifier l’eau, en la débarrassant d’un certain nombre d’indésirables, et de conserver une eau cristalline, qui, au-delà du bénéfice esthétique, signifie une éradication des algues unicellulaires qui peuvent proliférer, et causer de manière indirecte l’asphyxie des animaux du bassin en captant l’oxygène disponible.Filtre UVC pour bassin : anti algues vertes efficace

 

Contrairement à la « légende urbaine », les bactéries bénéfiques au cycle de l’azote ne sont pas impactées par l’UV car ces bonnes bactéries sont fixées dans des substrats (pierres, masses de filtration) et ne sont pas en phase libre dans l’eau. Il n’y a donc que les éléments pathogènes (virus, bactéries, parasites) ou indésirables (algues) qui peuvent être détruits par l’UV, et c’est tant mieux !

 

L’épuisette et la pince téléscopique. Tellement évident qu’on pourrait pourtant l’oublier ! Indispensables pour l’entretien quotidien du bassin.

 

(Lire la Suite très Prochainement)


Sabine PENISSON