Le Blog

Bienvenue sur le blog Aqua Store. Chaque mois, découvrez les dernières nouveautés, toutes les offres et les bons plans. De nombreux conseils et reportages sont mis à votre disposition pour vous aider dans la réalisation de vos aquariums ou bassins d extérieurs. N hésitez pas à réagir à nos articles.

L'osmoseur, allié précieux 01/10/14

 

Il arrive bien souvent encore que l’on entende de la bouche d’un aquariophile qu’il se sert d’eau du robinet pour son aquarium. Pourtant, c’est loin d’être l’idéal. Si l’on peut ne pas percevoir de suite les inconvénients d’un usage de l’eau courante dans l’aquarium, il arrive bien souvent qu’on en déplore les conséquences : présence d’algues indésirables, forts taux de nitrates détectés aux tests, poissons et invertébrés affaiblis, perte « inexpliquée » d’animaux …


La solution ? Investir dans un osmoseur, pour purifier l’eau. Certes, cela peut sembler un certain investissement au départ, mais la pérennité de l’aquarium et de ses habitants rentabilisera amplement, au bout du compte, cette dépense.

 

Selon les localités, l’eau courante sera d’une plus ou moins bonne qualité, allant de tout à fait correcte à très dangereuse pour la bonne santé des animaux de l’aquarium. Dans les régions fortement agricoles, les zones distribuées par des cours d’eau « en bout de ligne », les localités alimentées par des stations d’épuration un peu « vieillottes », le risque est grand de polluer son bac par des composés azotés (nitrates), des bactéries, des métaux lourds, du chlore et des chloramines, ou bien d’autres composés organiques et inorganiques indésirables.


Conséquence de cette eau polluée dans votre aquarium : pullulation des algues filamenteuses (qui prolifèrent en se nourrissant des nitrates), animaux affaiblis voire malades (surtout avec les composés chlorés qui brulent les branchies), impossibilité de maintenir des organismes délicats (surtout les invertébrés)…

Pourtant la solution est simple : l’achat d’un osmoseur, qui filtrera l’eau à sa sortie du robinet, et la débarrassera de quasiment toute trace d’élément nocif (98%).


Qu’est-ce qu’un osmoseur ?


L’osmoseur est un matériel « passif » il n’a pas besoin d’être branché électriquement. Il suffit de le connecter à une sortie d’eau (robinet d’évier, de jardin, de machine à laver… différents diamètres de pas de vis existent, il suffit d’acheter l’adaptateur adapté) par son pas de vis, et d’ouvrir l’arrivée d’eau.

L’eau va passer en pression dans différentes cartouches en plastique, remplies de divers matériaux de filtration :

- membranes mécaniques,
- charbon actif,
- résines diverses…L'osmoseur pour aquarium filtre l'eau pour la purifier

 

En fin de parcours, l’eau ressort, en deux voies : une voie d’eau de rejet, à éliminer, et une voie d’eau purifiée, « osmosée » dont on va se servir.

L’eau purifiée est débarrassée du chlore, des nitrates, des sulfates, des phosphates, des tanins, des métaux lourds, des  bactéries, virus, et de tous les composés toxiques (comme les substances médicamenteuses) présents dans l’eau courante…


A ce propos, il n’est pas inutile de souligner que l’eau obtenue est aussi idéale pour la consommation humaine : beaucoup de gens ont des osmoseurs domestiques chez eux, pour leur propre consommation en eau potable !

 

Sur quel principe fonctionne l’osmoseur ?


L’osmoseur agit par le principe de l’osmose inverse.


Mais parlons d’abord de l’osmose. L’osmose est un processus naturel, qui s’opère par exemple dans nos poumons lors de l’absorption de l’oxygène par le sang, ou dans les tissus des plantes lors de la photosynthèse.

 

Avec ce phénomène, deux volumes de solutions aqueuses de salinité différentes (riche de sels minéraux présents dans toutes les eaux naturelles), séparées par une membrane très finement perméable, s’équilibrent par passage de l’une vers l’autre, toujours dans le sens de la solution la moins saline vers la plus saline ; la plus saline devient moins saline par dilution. L’équilibre osmotique est atteint, même si leur volume n’est plus égal (le niveau de la solution la plus salée aura augmenté, puisqu’elle a « capté » une partie de la solution d’à côté).

 

A l’inverse, si l’on pousse mécaniquement une solution plus salée à travers cette même membrane, avec une pression plus forte que la pression osmotique naturelle, alors la membrane laissera tout de même passer l’eau la plus saline vers la moins saline, et cette membrane retiendra les sels minéraux. C’est ce qui se passe avec l’osmoseur : la pression de l’eau délivrée par le robinet pousse l’eau riche en sels minéraux (et d’une foultitude d’autres éléments plus ou moins toxiques) à travers la membrane ; cette membrane retient les sels minéraux (et quasiment tout le reste), et délivre une eau douce, pure, déminéralisée.

 

Concrètement, la plupart des modèles standards sont montés sur une base minimale de trois compartiments:Un osmoseur pour aquarium se compose souvent de 3 cartouches et 1 membrane

- la première étape est une filtration mécanique, dite de dé-sédimentation, qui piège les impuretés supérieures au calibre du maillage (en général, 5 microns), comme les poussières, les micro-algues… Elle joue le rôle de tamis, car si les grosses particules passaient par la membrane d’osmose directement, elles l’abimeraient et la perforeraient.


- la seconde étape est une filtration chimique (cartouche de charbon actif), qui va capturer certaines molécules chimiques présentes dans l’eau, par exemple le chlore, les grosses molécules (médicaments, pesticides…), les tanins…


- la troisième contient la membrane d’osmose fine, qui est le dernier filtre: 98% des éléments contenus dans l’eau courante parachèvent d’y être piégés (métaux lourds, bactéries et virus…).

 

Selon le niveau de filtration que l’on souhaite, et la nature des composants à éliminer en priorité de l’eau courante de son réseau domestique, on pourra aussi sélectionner différents éléments supplémentaires, obtenir une composition à quatre, cinq, six étapes, comprenant par exemple diverses résines de déionisation (action contre les phosphates, les nitrates et les silicates), des zéolites anti-phosphates, ou encore en mettant en ligne différentes tailles de tamis de filtres mécaniques.


A lire aussi : les précautions d'usage à observer avec un osmoseur